Le développement professionnel des enseignants-chercheurs

Introduction

Cet article est inspiré par la conférence de Philippe Parmentier[1] intitulée « Chercher ou enseigner : une injonction paradoxale ? » présentée à l’Université de Toulouse le 30 janvier 2018 et organisée par le Service Interuniversitaire de Pédagogie (SiUP[2]). Il s’agit d’une réflexion sous l’angle de la formation et du développement professionnel des enseignants-chercheurs[3] et non pas d’un état des lieux exhaustif de la question. Ci-dessous la vidéo de la conférence :

Lire la suite

Retour d’atelier « L’écriture inclusive dans l’écriture scientifique : Pourquoi ? Comment ? »

Préface 

Le laboratoire junior LJEFTS a organisé le 12 avril 2018 un atelier de réflexion autour de la question de l’écriture inclusive intitulé « L’écriture inclusive dans l’écriture scientifique : Pourquoi ? Comment ? ». Cet article a pour vocation de présenter un compte rendu de l’atelier enrichi de débats qui ont émergé à travers les échanges entre les participant.es. Non expertes, nos propos n’ont, en aucun cas, une visée injonctive.

Pourquoi avons-nous choisi cette thématique ? L’écriture inclusive vient interroger le langage dans sa dimension symbolique. En Sciences Humaines et Sociales, ce travail de décryptage et d’analyse du langage est central. De plus, un des objectifs du LJEFTS est de créer des espaces de réflexion transdisciplinaire. L’écriture inclusive soulève des questions d’écriture scientifique au-delà des disciplines. Nous avons donc proposé aux doctorantes et doctorants un moment d’échanges et de réflexion sur cette question. Nous nous sommes ainsi appuyées sur des ressources de disciplines diverses en SHS (linguistique, histoire, littérature, sociologie, sciences de l’éducation…) afin de préparer l’atelier. La présence d’Ingrid Verscheure, maître de conférences en Sciences de l’Éducation à l’Université Toulouse – Jean Jaurès, comme « grande témoin » a participé à l’enrichissement du débat. Lire la suite

Présentation d’une recherche en cours intitulée « Dis-continuité-s éducative-s : processus et enjeux liés aux activités éducatives dans et hors l’école » – partie 2

Cet article complète le précédent ayant présenté quelques points saillants de notre recherche en cours : des éléments de contexte des politiques éducatives, des pistes de définition de l’objet de recherche, ainsi qu’une approche de la coéducation.

En cette seconde partie, nous éclairons la question de « continuité éducative » d’une réflexion sur les spécificités de l’enfance en termes de temps et de rythmes, interrogeant la responsabilité sociale à cet égard. Nous terminons par un détour sur la dichotomie « continuité/discontinuités éducatives ».

« Il y a des jours, des mois, des années interminables où il ne se passe presque rien. Il y a des minutes et des secondes qui contiennent tout un monde. » Jean d’Ormesson, « Voyez comme on danse ». Lire la suite

Présentation d’une recherche en cours intitulée « Dis-continuité-s éducative-s : processus et enjeux liés aux activités éducatives dans et hors l’école » – partie 1

« Il y a quelque temps que je me suis aperçu que, dès mes premières années, j’avais reçu quantité de fausses opinions pour véritables, et que ce que j’ai depuis fondé sur des principes si mal assurés ne pouvait être que fort douteux et incertain ; de façon qu’il me fallait entreprendre une fois en ma vie de me défaire de toutes les opinions que j’avais jusques alors reçues en ma créance (…) si je voulais établir quelque chose de ferme et de constant dans les sciences. » Descartes, Méditations métaphysiques

À l’instar de Descartes, nous avons entrepris de nous défaire de toutes les opinions reçues au cours de notre expérience en tant qu’acteur éducatif. Et c’est dans une posture scientifique que nous avons décidé d’interroger un objet qui motiva nos actions en tant que professionnelle de l’éducation : la « continuité éducative ».

Du fait de l’importance donnée à cet objet dans les sphères éducatives [1], il semble pertinent d’en comprendre les enjeux et processus, et pour commencer même, d’en saisir la signification. C’est pourquoi nous avons entrepris cette démarche de recherche, dans le champ disciplinaire des Sciences de l’Éducation, au sein de l’Unité Mixte de Recherche EFTS, Éducation, Formation, Travail et Savoirs. Lire la suite

L’initiative Laboratoire Junior en questions

Ouvrir le bal

C’est donc à moi que revient l’honneur d’ouvrir le bal des articles pour ce nouveau carnet Hypothèses du Laboratoire Junior EFTS (Éducation, Formation, Travail, Savoirs). Peut être faut-il dans un premier temps dire quelques mots du nom que nous avons choisi pour ce carnet : « Transitions ». Passer progressivement d’un état à un autre, partir d’un point A pour arriver jusqu’à un point B. Ce laboratoire « Junior » – je reviendrai longuement sur ce qualificatif, vous l’aurez compris vu le titre de l’article – se compose effectivement de chercheurs en formation et en devenir, puisque nous sommes tous actuellement en cours de doctorat, ou fraîchement docteurs en Sciences de l’Éducation. Il est à noter que nous ouvrons également nos portes aux étudiants de Master qui souhaiteraient nous rejoindre. Il se veut comme un espace d’échanges plus ou moins institutionnels destiné aux « non titulaires ». Ce carnet a donc pour objectif, entre autres choses, de nous aider à transiter dans ce cheminement parfois long, tumultueux et solitaire de la thèse. Sans sous-entendu aucun quant à nos suivis et directions de thèse et sans qu’aucun de nous ne vive la thèse comme un fardeau, qu’on ne me fasse pas dire ce que je n’ai pas dit. Gardons un peu de « silence breaking » pour 2018. Lire la suite