Transitions… Une question de mue

Ce qui m’a plu dans le titre de ce carnet, c’est l’état provisoire sous entendu, qui permet à la structure carnet d’offrir un peu de stabilité à un public en mutation.

Car c’est bien une mue que je ressens, à plusieurs niveaux. Un changement de « corps » se profile pour la professeure des écoles tranquille que je suis, installée dans ma campagne depuis une dizaine d’année. Il est en effet probable que je changerai de métier après cette expérience.

C’est aussi pendant toutes les années d’écriture de la thèse, l’impression de plus avoir sa place précisément quelque part : Si petite à la fac, dans les séminaires, et devenue atypique dans les cours d’école.

J’étais bien dans ma classe, avec mes petits élèves, alors pourquoi un matin, ai-je eu l’idée de reprendre des études ? Continuer la lecture