ça vient de paraître !

Mis en avant

Le partenariat en santé, Savoirs croisés entre patients, proches aidants, professionnels et chercheurs

Cet ouvrage collectif, coordonné par trois membres de l'unité EFTS, Patrick Lartiguet, Dominique Broussal, Michèle Saint-Jean et une médecin en santé publique Nathalie Szapiro, prolonge les débats engagés au cours du 2e colloque international sur le partenariat de soin avec les patients organisé en 2021 par l'UMR. Ce colloque venait interroger les avancées du partenariat en santé dans une visée de conduite et d’accompagnement du changement, partant du constat que si la société civile était acquise à la cause d’un patient acteur de sa santé, les modalités pour y parvenir n’en restaient pas moins des sujets de controverses.

Les contributions de cette édition (plus de vingt auteurs) donnent une voie à l’ensemble des acteurs du partenariat en santé : les milieux du soin, l’enseignement médical et paramédical, la recherche, l’organisation des établissements et des réseaux de santé, les collectifs associatifs ou encore de citoyens, et les politiques de santé. Le partenariat santé, parce qu’il implique de profonds changements, est interrogé à partir de recherches empiriques, de propositions conceptuelles ou encore de propositions issues de pratiques professionnelles ou d’expériences de vie avec la maladie.

L’ouvrage, composé de quatre grandes parties autour du partenariat en santé : changement et pouvoir en partage, questionner la relation de soin, questionner la formation des professionnels de santé et enfin intervention et émancipation, vise à offrir à tout lecteur, qu’il soit patient, proche aidant, professionnels de santé, étudiant en santé, institutionnel ou encore chercheur, des outils pratiques mais aussi conceptuels pour appréhender le partenariat en santé et prendre conscience de l’ensemble de ses enjeux afin d’envisager sa propre place d’acteur du changement.

Le partenariat en santé. Savoirs croisés entre patients, proches aidants, professionnels et chercheurs, coord. Patrick Lartiguet, Dominique Broussal, Michèle Saint-Jean, Nathalie Szapiro, éditions Seli Arslan, 2022

Sandrine Pavan

Sortie d’ouvrage ! “Expositions et œuvres en questions. Une recherche-intervention création dans un centre culturel toulousain”

Sous la direction de Dominique Broussal, Véronique Bedin et Jean-François Marcel.

“Cet ouvrage explore les liens entre la science et le monde artistique en valorisant une forme de recherche nouvelle et originale : la recherche-intervention création. Réalisée dans un cadre participatif intégrant les acteurs locaux, cette recherche place au cœur de l’analyse un centre culturel toulousain et dix-sept artistes de la région Occitanie ayant exposé dans cet espace ou y ayant proposé des activités.

Inscrite en Sciences de l’éducation et de la formation, la problématique développée défend l’idée que les œuvres assument une fonction éducative et émancipatrice, tant lors
de leur création que dans leur devenir. Elle met aussi l’accent sur le faire œuvre, en tant que modalité d’intervention des chercheurs et des artistes dans la vie de la cité.

L’ouvrage s’adresse aux universitaires et aux étudiants, aux artistes bien sûr, aux médiateurs culturels qui facilitent les échanges, aux professionnels des collectivités territoriales qui promeuvent les arts et la culture, au public intéressé par la rencontre avec les artistes et leurs créations. Les lecteurs pourront d’ailleurs découvrir de nombreuses reproductions d’œuvres graphiques au fil des pages”.

Dominique Broussal, Véronique Bedin et Jean-François Marcel sont enseignants-chercheurs en Sciences de l’éducation et de la formation à l’Université Toulouse – Jean Jaurès (France). Ils effectuent leurs recherches au sein de l’Unité Mixte de Recherche «Éducation, Formation, Travail, Savoirs » (UMR EFTS).

Je pars en thèse !

Destiné aux doctorants et jeunes docteurs, cet ouvrage propose des conseils qui couvrent l’ensemble du processus d’élaboration de la thèse. Ses rédacteurs, enseignants-chercheurs reconnus, mobilisent leurs expériences pour dévoiler les stratégies efficaces et alerter sur les pièges potentiels. Loin de la logique d’un manuel, il adopte la forme d’échanges de courriels, ce qui offre une tonalité originale à son propos. Il comporte trois parties : « Choisir de s’engager en thèse », « Vivre et éprouver sa thèse » et « Se confronter à la communauté et à la société ». L’ouvrage peut se lire en picorant parmi les 28 thèmes, par plaisir ou par besoin de conseils ciblés. Il peut aussi se lire chronologiquement, pour suivre le processus de thèse depuis sa construction jusqu’à ses différents prolongements. En fait, il propose de vous accompagner dans la découverte et l’exploration du contexte doctoral : « Alors, tu pars en thèse ? ».

Les Sciences de l’éducation, pour quoi faire ?

Quels sont les rapports entre action et connaissance ? Depuis leur origine, cette question vive alimente les controverses en Sciences de l’éducation, discipline ancrée dans les pratiques éducatives et sociales. Cinquante ans après sa création, Véronique Bedin (Université Toulouse – Jean Jaurès), Serge Franc (Faculté d’Education de l’Université de Montpellier) et Daniel Guy (Université Toulouse – Jean Jaurès) sont revenus sur ce questionnement qui se pose toujours avec autant d’acuité. Dans le cadre ouvert de la francophonie, ils en ont actualisé les éléments du débat avec des focales d’analyse croisées et originales. Leur ouvrage, LES SCIENCES DE L’ÉDUCATION : POUR QUOI FAIRE ? Entre action et connaissance, est paru aux éditions l’Harmattan en Octobre 2019. Un site internet compagnon à l’ouvrage a été créé. Vous pouvez le consulter en cliquant ici

Des membres du laboratoire Junior EFTS ont également contribué à ce travail. Vincent Voisin a écrit un chapitre “La recherche entre action et connaissance. Le cas de l’aide au pilotage d’un dispositif d’éducation cognitive” dont la présentation se trouve ici.

Comme dernier temps du symposium « Logique d’action vs logique de connaissance » dont le présent ouvrage rend compte, quatre doctorants et membres du laboratoire (Étienne Ariza, Brigitte Mimart, Gregory Moulin et Vincent Voisin) accompagnés et guidés par un enseignant-chercheur, par ailleurs artiste et auteur de cette invitation, Philippe Sahuc, tous membres de l’entrée thématique « conduite et accompagnement du changement » de l’UMR EFTS se sont offerts en personnages, campant d’abord une table-ronde supposée contemporaine où se sont exprimées des formes actuelles de la controverse, puis deux scènes d’anticipation. Après chaque saynète, les participants au symposium étaient invités à prendre la place de tel ou tel personnage, pour prolonger ou rectifier l’expression de la controverse. La vidéo qui retrace leur travail se trouve ici.

Bonne lecture et bon visionnage !